Torrent

Éloge des chemins et de la lenteur – David Le Breton [epub] URL Raccourcie


Marcher, éloge des chemins et de la lenteur – David Le Breton [epub]





Poursuivant une réflexion menée avec Éloge de la marche, l'auteur souligne la façon dont le statut de la marche a évolué au cours des trente dernières années. Il montre ainsi que la marche s'impose aujourd'hui comme une activité de retrouvailles avec le corps et avec les autres.

« Marcher c'est avoir les pieds sur terre au sens physique et moral du terme, c'est-à-dire de plain-pied dans son existence. »



• Présentation par l'éditeur : Revisitant une réflexion menée il y a dix ans, l’auteur constate que le statut de la marche a énormément changé en une trentaine d’années. Aller à pied, livré à son seul corps et à sa volonté, est un anachronisme en un temps de vitesse, de fulgurance, d’efficacité, de rendement, d’utilitarisme. Marcher ainsi de nos jours – et surtout de nos jours, disait J. Lacarrière, "ce n’est pas revenir aux temps néolithiques, mais bien plutôt être prophète". Il est l’un des premiers à en retrouver le goût. Les chemins de Compostelle sont devenus en quelques années des lieux très fréquentés et dotés d’une organisation méticuleuse.

Nous sommes bien loin des anciens chemins, mal aménagés, mal balisés, avec une population méfiante envers ces gens de passage portant leur sac à dos qui étaient les pionniers de leur renaissance dans les années 70. Ceux qu’essaient alors de reconstituer P. Barret et J.-N. Gurgand ont disparu sous les "coquelicots [...] les chemins sont goudronnés ou ne sont plus". Les années 80 voient leur réorganisation méthodique, en 1983 est créée la première association jacquaire, qui sera suivie de bien d’autres. Dans les années 90 les chemins de Compostelle prennent leur essor. Aujourd’hui la marche s’impose comme une activité essentielle de retrouvailles avec le corps, avec les autres. Là où ils existent, même dans les villages, rares sont les syndicats d’initiative qui ne proposent pas un répertoire de chemins bien balisés pour la découverte de la cité ou de ses environs. Les imaginaires contemporains de la marche sont heureux, ils réfèrent plutôt au loisir, à la disponibilité. Marcher est un long voyage à ciel ouvert et dans le plein vent du monde dans la disponibilité à ce qui vient. Tout chemin est d’abord enfoui en soi avant de se décliner sous les pas, il mène à soi avant de mener à une destination particulière. Et parfois il ouvre enfin la porte étroite qui aboutit à la transformation heureuse de soi.


***

• Recension (par Lieven Callant) : Douze ans après Éloge de la marche (2000), David le Breton reprend le cheminement de ses réflexions pour leur rajouter ses nouvelles expériences et ainsi explorer de nouvelles pistes. On le comprend d’emblée, cet essai est bien plus qu’un éloge de la marche, des chemins, de la lenteur au sens premier du terme, il explore, analyse, pense les significations sociales, symboliques, psychologiques, philosophiques et artistiques de la marche. La marche est avant tout perçue comme un cheminement vers soi au travers de la nature, au travers de l’écriture ou de la réécriture des paysages. La marche comme défi qui définit les frontières physiques et morales, la marche comme surpassement de soi, où se placent souffrances, abandons, désespoirs mais aussi réconciliations, découvertes, éblouissements, accomplissement.

Pour évoquer la marche, le temps qui accompagne le marcheur, David Le Breton fait appel aux écrivains dont pour certains la marche figure comme indispensable à la réalisation de leur œuvre. Mais pas seulement, explorateurs, philosophes, scientifiques, poètes ont été nombreux à témoigner de leurs voyages à pied. David Le Breton enrichit son expérience de leurs récits. Marcher en plus d’être une expérience unique avec le monde naturel, la faune, la flore et le monde des humains – car en chemin on ne rencontre pas que soi-même mais aussi l’autre, ce grand inconnu qui peut considérer à son tour le marcheur comme un intrus potentiellement dangereux – marcher est également la confrontation à des limites bien précises qu’on ne peut pas toujours contourner : blessures, vieillesse, catastrophes naturelles ou pas. Marcher est un acte créateur fécond en souvenirs, en émotions vives.

Marcher c’est donc aussi écrire. S’écrire soi-même, écrire un paysage, flirter avec le temps qui se suspend ou qu’on suspend. Marcher c’est aussi relever le défi de la lecture, opérer un retrait ou au contraire se projeter dans le monde. Les témoignages recueillis par David Le Breton interpellent le lecteur de cet essai pour qu’à son tour, il trouve la force, l’occasion, la volonté d’expliciter ses rapports parfois douloureux, parfois libérateurs que la marche, les marches impliquent pour son corps, pour son esprit, pour la conduite de sa vie. Ainsi la lecture, les chemins qu’emprunte celle-ci impliquent une prise de conscience de la valeur toute relative de nos actions, de nos prises de position, de notre existence. L’instant peut prendre la force de l’éternité ou au contraire être réduit à une poussière.


***


• Avis (par Caroline Clément) : Lire l’Éloge des chemins et de la lenteur, c’est cheminer de nouveaux à ses côtés et aux côtés des hommes et des femmes qui ont inspiré ses mots. On entend ici Julien Gracq, Victor Segalen ou John Muir ; là, Herman Hesse, Alexandra David-Neel et Simone Jacquemard, sans oublier Nicolas Bouvier, Roger Caillois, Jacques Lacarrière et tant d’autres. Comment, après David le Breton, traduire en des termes plus fins, plus riches, plus nuancés, plus poétiques et authentiques, plus amoureux même, ce qu’est la marche ?

• Avis (par Veneranda Paladino) : David Le Breton laisse affleurer, guidé par d’immenses écrivains, Hugo, Hesse, Chatwin, Thoreau, Bouvier, etc., la rêverie bercée par la marche qui active la pensée, débride l’imaginaire oxygénée à ciel ouvert, bouscule le sens tant elle procure d’autres perceptions.

***


• Table des matières : Cheminement : Statut de la marche – Se remettre en marche – Chemins - Lenteur – Sensorialité – Manger – Dormir – Les marcheuses – Zoologies – Dire la marche – Paysage – Méditerranée – Les illuminations – Magnétisme.

***


• Sur l'auteur : David Le Breton est né le 26 octobre 1953. Il est professeur en sociologie à l'Université de Strasbourg, membre de l'Institut universitaire de France et du laboratoire URA-CNRS "Cultures et société en Europe". Il est l'auteur, entre autres, de : L’Adieu au corps, Anthropologie de la douleur, La Saveur du monde et d'un roman noir, Mort sur la route.

***


• Du même auteur sur t411 :

* La Sociologie du corps (1992) [pack Que sais-je n°1]
* La Sociologie du risque (1995) [pack Que sais-je n°2]
* Les Passions ordinaires : Anthropologie des émotions (1998]


***

• Sur le thème de la marche sur t411 :

* Marcher, Méditer (essai, M. Jourdan & J. Vigne, 1998] [version pdf] / [version epub]
* L'art de marcher (essai, R. Solnit, 2004)
* Petit traité sur l'immensité du monde (essai, S. Tesson, 2005)
* Marcher pour son bien-être (manuel, C. Rostami & K. Bos, 2006)
* Tracks (film, J. Curran, 2013)
* Sauvage par nature (récit, S. Marquis, 2014)
* Une histoire de la marche (essai, A. de Baecque, 2016)



Titre : Marcher, éloge des chemins et de la lenteur
Auteur : David Le Breton
Éditeur : Métailié
Collection : Suites
Date de publication : 2012
Format : EPUB
Langue : Français
Nombre de pages : 168
Nombre de fichiers : 1
Total du post: 242 Ko

LIENS DE TÉLÉCHARGEMENT

Télécharger Éloge des chemins et de la lenteur – David Le Breton [epub] URL Raccourcie gratuitement

Cliquez ici pour télécharger la version FRANCAISE



TÉLÉCHARGER Éloge des chemins et de la lenteur – David Le Breton [epub] AVEC USENET (ANONYME&RAPIDE) 14 jours gratuits

↓↓↓ Éloge des chemins et de la lenteur – David Le Breton [epub] ↓↓↓
 
Seeders 96 Leechers 0 Téléchargements 602
 
Télécharger Dire merci! Signaler
Voir la liste des membres qui vous remercient
↑↑↑ Éloge des chemins et de la lenteur – David Le Breton [epub] ↑↑↑

Informations

Nom Éloge des chemins et de la lenteur – David Le Breton [epub]
Torrent Marcher - David Le Breton.epub.torrent
Catégorie Livres
Taille totale 242.63 KB
Info Hash b993525bbcb54e0f2a998abe0ae1f8a133e564d6
Uploadé par BBetty
Uploadé le 2017-03-09 22:16:07 (+00:00)
Visites 739
évaluation 4.8/5 (37 votes)

Liste des Fichiers

Path Size
Marcher - David Le Breton.epub 242.63 KB

Voir le NFO

*******************************************************************************
                    Marcher - David Le Breton
*******************************************************************************

-------------------------------------------------------------------------------
                              General Information
-------------------------------------------------------------------------------

Detail de l'upload
Format : epub
Langue : Francais
Nombre de pages : 168
Nombres de fichiers : 1
Taille : 242 Ko

-------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------

Ajouter un commentaire

MTBmecca ↑ 1.11 TB ↓ 532.71 GB Ratio: 2,14

c'est un peu comme le slow travel ^^dans un monde toujours plus rapide prendre son temps est devenu un luxe..

Hazamione53 ↑ 687.9 GB ↓ 139.35 GB Ratio: 4,93

Lisebou ↑ 377.88 GB ↓ 119.75 GB Ratio: 3,15

merci pour ce partage

EmmaDesFleurs ↑ 993.72 GB ↓ 915.44 GB Ratio: 1,08

Merci beaucoup, c'est un vrai bonheur

grgr4 ↑ 15.47 TB ↓ 1.16 TB Ratio: 13,30

Un très grand merci !

bilby ↑ 92.97 GB ↓ 49.34 GB Ratio: 1,88

super merci pour le partage

 
Loading...